Le jeudi 4 janvier a 20h

Le jeudi 4 janvier a 20h
Entree 10 euros

Peniche le Marcounet
14 quai de l’hotel de ville
75004 Paris
Metro7:Pont Marie
www.peniche-marcounet.fr

Les Enfants d’Icare:(1ere partie)

Olive Perrusson (alto)
Octavio Angarita (cello)
Antoine Delprat (violon)
Boris Lamérand (violon et composition)

Tacachestre de Paris:(2eme partie)

taca(Accordeon et composition)
Kentaro Suzuki(contrebasse)
Alex Viudes(Batterie)
Olive Perrusson (alto)
Octavio Angarita (cello)
Antoine Delprat (violon)
Boris Lamérand (violon)
+Guest

“Les Enfants d’Icare est un quatuor à cordes jazz mais c’est avant tout la réunion de quatre improvisateurs, quatre solistes capables de s’accompagner, en jouant eux-même le rôle de la rythmique. Pour ce faire tout est bon à prendre: cordes pincées, techniques percussives issues de la musique contemporaine, ou les fameux ‘slaps’ d’archet, les ‘Chops’, technique issue du bluegrass américain et qui permet de créer des cocottes à la Eddie Hazel sur un violon!”

site internet https://www.lesenfantsdicarequartet.fr/
video: https://youtu.be/VC8XcDluSO0

taca(accordeon)
Né à Okayama, au Japon, Taca, profondément intrigué par ce singulier instrument, l’accordéon, commence à en jouer à l’âge de 9 ans. Une passion qui ne le quittera plus. A 20 ans, il décide d’explorer plus intensément encore la vie musicale et part alors en Italie, berceau de cet instrument à vent. Puis, en France, autre pays�de l’accordéon, il travaille sous la direction de Frédéric Guérouet, professeur émérite pour étudier un répertoire classique. Féru de jazz, Taca a la chance de suivre des cours auprès du compositeur et splendide artiste Daniel Mille,TOUCAS… Il apprend aussi la composition avec Daniel Goyone, à l’écart des classifications musicales habituelles. �et intiateur du New Musette, qui a remis à l’honneur l’accordéon sous toutes ses facettes. Un modèle pour le jeune artiste qu’il ne cessera de vénérer. Taca ne cesse d’expérimenter, participer à de nombreux festivals en France ou à l’étranger… Il compose des musiques pour accompagner des danseurs de buto comme Gyohei Zaitsu, une magnifique histoire de mouvement et d’esthétisme … Il participe au défilé de mode du jeune couturier Shinsaku Meahama à Paris, collection 2007, ou s’exerce à des improvisations avec des danseurs à l’Unesco. Taca aime la diversité et se prête à toutes sortes de prestations. Ses albums racontent des histoires de vent et de silence. De légendes soufflées et rythmées. En solo ou en trio avec le contrebassiste et le percussionniste, Taca voyage sur les lames. Il fait voguer des émotions au gré de ses escapades.
Albums : «La Vallée du vent» en 2008. «La Route de la soie», en 2009. «Wind of Legend», en 2012,«Letters/taca»en 2013,«IL CINEMA DELLA VITA/L’erable» en 2013,«Towa-no-hikari/Aco+taca»en 2015,«Yukimichi/L’erable»en 2016,«WoodBlast/taca-WoodBlast»en 2017

http://taca.biz/
https://www.facebook.com/taca.biz

カテゴリー: facebook   パーマリンク

コメントを残す

メールアドレスが公開されることはありません。